Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Mar

Le plus gros câlin du monde !

Publié par Lilith  - Catégories :  #Taiwan, #fête !, #galère

 

Le week end dernier voilà la famille Raton partie avec leur nouvelle amie Sidonie au festival des lanternes annuel de Taiwan. Tout était prêt pour cette sortie commando. Avant le départ nous avions même checké sur notre liste, puisque nous sommes des parents soucieux du bien être de notre marmaille :

Couches : check !

Lingettes : check !

Tétine pour la sieste : check !

Numéro du train et horaires d'aller comme de retour : check !

Arnica en pommade, pansements et pssscchhiitt mickey qui pique même pas en cas de bobo : check !

Écharpe de portage parce qu'on est aware dans notre mind niveau parentalité : check !

Argent parce que aware ok mais faut quand même manger : check !

 

Comme vous le voyez nous n'avions rien oublié, sauf peut être que tout le monde ment comme dirait le docteur House.

 

Le trajet dura pas moins de deux bonnes heures. Futés comme nous sommes nous avons pu nous asseoir et le père Raton s'occupa de Ratounet durant le voyage pendant que Sidonie et moi discutions de certaines différences de taille entre les chinois et les autres. (que vous compreniez cette phrase au premier ou au second degrés nous en avons aussi parlé !).

Le site de l'organisme de chemin de fer nous avait promis un voyage par les montagnes... que nous n'avons pas vu ! Mais bon ne nous offusquons pas nous étions assis contrairement à d'autres.

Pour le temps. Monsieur météo qui nous avait promis un beau 25 degrés nous avait également menti mais on commence à s'y faire. Cet homme a dû être politicien dans une vie antérieure !

 

Le spectacle que nous découvrîmes au festival des lanternes fut magnifique ! Des lanternes de toutes formes et toutes couleurs exposées ça et là dans un grand parc. Quand la nuit est tombée ce fut un spectacle à couper le souffle à un asthmatique fumeur.

 

Une journée vraiment magnifique où Ratounet a pu faire sa sieste dans le dos du père Raton et où les fraises au chocolat ont coulé à flot !

 

A 18h30 la journée commençait à être longue et nous décidâmes de rentrer un peu en avance pensant qu'il y aurait moins de monde à la gare et dans le train. HAHAHA (rire sadique) ! ! C'était sans compter sur ceux ayant eu la même idée que nous.

Voici ce qui se passa :

 

Nous arrivâmes à la gare par les chemins de traverses afin d'éviter la foule de la grand rue. Le vent frais fouettait nos corps grelottants (souvenez vous du coup de monsieur météo).

Une fois à la gare, un attroupement de plusieurs centaines de personnes était là. Pris dans la foule nous étions coincés, écrasés, malaxés par celle-ci. Sidonie se retrouvait avec une tête d'enfant au niveau des fesses et un autre assis sur son sac à dos, sans oublier sa poitrine écrasée par le dos d'un vieux face à elle. Le père Raton observant la scène de toute sa hauteur tenait Ratounet dans ses bras, celui-ci criant de temps à autre "Moman, cain" (comprenez "maman câlin" aucun de mes frères ne s'appelle Abel et les couteaux me sont interdits pas un décret émit lors de l'assemblée des Arrête-de-bouger-ce-putain-de-couteau-comme-ça-avec-tes-yeux-de-psychopathe-!). Moi même étant écrasée de toutes parts par des inconnus.

A ce stade nous ne grelottions plus, nous avions même bien chaud et je remercie le grand manitou tout puissant de ne pas nous avoir insufflé une fulgurante envie de pipi.

Les Taiwanais étant d'une nature très calme je ne m'inquiétais pas plus que ça. J'ai été au grand feu d'artifice de Tokyo avec plus d'un million de personnes, je suis une guerrière de la même trempe que Xena, ça n'est pas un petit attroupement qui va me faire peur !

Oui, mais... Parce qu'il y a toujours un "oui, mais" dans ces moments là. Les taiwanais ne sont pas japonais et tout comme moi, le policier au bas de l'escalier l'a bien compris. Nous le vîmes se faire écraser, piétiner, engueuler par la marée humaine qui se formait. Pauvre flicounet...

Une demi heure plus tard, alors que le père Raton avait passé l'escalier tant convoité (1ère partie de cet aventureux retour) et que Sidonie et moi même étions encore dans l'arène, des cris se firent entendre !

Ce n'était qu'une dame, que nous appellerons Folle-Dingue, qui hurlait des mots incompréhensibles (en même temps on ne comprend pas le chinois). Nous avions déjà entendu Folle-Dingue auparavant mais ce n'était que quelques cris de temps en temps juste pour dire qu'elle était toujours là. Mais c'est bien ce moment là que choisit madame pour nous tapait une belle crise de calgon ! Et elle emportait tout le monde avec elle ! Rapidement les cris de la population mécontente se mirent à fuser de toutes parts. La pauvre Sidonie et moi même étions tirées, poussées, écrasées à la merci de la foule qui se fracassait sur nos corps de pauvres blanches fragiles. Soudain... la délivrance : les premières marches de l'escalier défilèrent sous nos pas. La partie était gagnée. Nous pûmes prendre un train, en première classe, en ayant préalablement oublié d'acheter nos tickets que nous payâmes à moins d'une station de notre terminus.

 

J'aime à m'imaginer que ce n'était en fait qu'une free hugs party géante organisée spécialement en notre honneur.

 

Conclusion : l'année prochaine nous réserverons un hôtel sur place !

 

DSC08824Photo prise par Sidonie aprés la montée des marches

 

 

Commenter cet article

Maïwenn 05/03/2011 05:12


Bravo aux Ratons et à Sidonie pour avoir triomphé de cette épreuve digne d'un Survivor !


lestribulationsdelafamilleraton 05/03/2011 05:57



Le visionnage de tous les épisodes de Bear Grylls aura servi à quelque chose !



hervant Patrick 04/03/2011 17:42


Quelle journée!! riche d'enseignements, aprés l'initiation au tofu de combat, formation spaghetti dans son paquet ( tout droit et bien serré) version chinoise, si vous n'aimez ni la promiscuité ni
la chaleur humaine...la prochaine fois tentez une micro sieste vous ne tomberez pas :). En même temps ils sont 1 milliard et demi alors ils sont sûrement habitués à ce genre d'inconvénients et ça
risque de vous arriver souvent.
En tout cas c'est interréssant, bien écrit et raconté. Merci et enjoy.


Ratonne 05/03/2011 02:03



Ce n'est pas vraiment la promiscuité qui nous a dérangé mais plutôt le manque d'organisation.


Si le même évènement avait été au Japon il y aurait eu beaucoup plus de monde mais nous ne l'aurions même pas remarqué tellement tout aurait été excessivement bien géré.


Ce fut tout de même une journée magnifique. A refaire !