Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Feb

Notre week end à Lukang

Publié par Ratonne  - Catégories :  #Nos sorties culturelles ou non

Après t'avoir montré les jolies photos des lanternes je vais tout de même te raconter notre week end au festival.

Tout d'abord nous avons pris notre temps en partant vers 9h30 de la maison avec comme seul bagage un gros sac à dos acheté la veille et mon sac à main. Le Ratounet ne mettant plus de couche depuis bientôt un an ça réduit considérablement la charge n'est ce pas ?

Nous avons pris le train rapide parce que 3/4 d'heure de train c'est vachement mieux que 2h30. Le père Raton et Ratounet ont regardé le paysage calmement en mangeant de la mangue séchée pendant que de mon coté j’essayais de récupérer un peu de mes courtes nuits.

Une fois arrivés à Taichung il nous fallait prendre une navette gratuite. Il était 11h et nous voulions être sur les lieux pour le repas. Heureusement pour nous, juste à la sortie de la gare se trouvait un groupe de filles avec tout l'attirail du festival : prospectus, casquette, tee shirt. Alors nous leur avons demandé et puisque aucune ne parlait anglais, l'une d'elle nous y a directement amené. (qu'est ce qu'ils sont gentils ces taiwanais)

Nous nous sommes mis dans la queue et là d'autres employés du festival nous ont donné de jolis sacs en tissu estampillés du logo de l’évènement avec une bouteille d'eau à l’intérieur. Étant étrangers et avec un enfant, ils nous ont également fait passer dans le premier bus malgré le fait que d'autres personnes attendaient avant nous. (Quand je te disais qu'ils étaient sympas !)

Après 45 minutes de bus, nous voilà arrivés tout heureux à notre festival. En suivant le troupeau de la foule nous récupérons, toujours des mains des employés : des soupes, des gâteaux, des bonbons... Hop dans les sacs !

Notre but premier étant de récupérer des mini lanternes dragon nous partons à la chasse tout en admirant les milliers de lanternes faites par les écoles, associations et autres amoureux des lumières, sur notre passage.

Les gens nous observaient mais nous avons l'habitude. Peu d'étrangers doivent passer par cette petite ville qui n'est même pas desservie par le train.

Arrivés au stand des lanternes à faire soi-même : la queue... On patiente, on patiente.... Mais au bout d'un moment nos ventres commencent à crier famine, il est 12h30. Alors j'envoie le père Raton voir à quelle heure la distribution commence. 15 heures !!! Nous décidons donc d'aller à un autre des quatre stands après le repas. Et ce midi là ce fût local : pâtes, boulettes de je ne sais quoi, viande grillée aux oignons, hot-dog et en dessert fraises au chocolat.

En arrivant nous avions remarqué, surtout Ratounet, une grande piscine avec des bateaux en forme d'animaux. Bien entendu le cher et tendre nous rappela que nous lui avions dit qu'il en ferait un tour après le repas. Et voilà Ratounet comme un fou à essayer de défoncer le canard de la fille d'à côté avec sa tortue.
En attendant je discute avec une dame qui n'a pas d'enfant mais qui a l'air passionné par cette attraction et avant de se dire au revoir elle me demande si elle peut faire une photo d'elle avec Ratounet. Je demande au concerné : il accepte et pour une fois moi aussi.

    

Nous continuons à flâner dans les rues de cette ville que nous découvrons et où nous reviendrons. Une ville  avec ses vieilles boutiques de lanternes faites main et ses fabricants d'encens. J'en ai d'ailleurs acheté une boite et un "tourbillon" brule à l'heure où j'écris ces mots.

 

Lukang

Boutique de lanternes


Lukang

encens en train de sécher


En passant dans une ruelle Ratounet a remarqué un camion poubelle arrêté, l'opportunité est trop belle et nous demandons s'il peut monter à l’intérieur pour une photo. Au final il aura une photo dans la cabine et une sur la marche à l'arrière. Le chauffeur lui a également offert une chauffette pour ne pas qu'il est froid aux mains (gentils !!!). Vu notre excitation les personnes présentes ont dû se demander ce qu'il se passait : des étrangers qui préfèrent les camions poubelle au festival.

 

Lukang

THE camion poubelle !


Malheureusement pour nous aux stands de dragon les stocks étaient tous épuisés à notre arrivée mais un monsieur, voyant la tristesse de Ratounet est venu lui donner la lanterne qu'il avait réussi à avoir. (tu sais ce que je vais te dire)

Nous avons également croisé Winnie the pooh qui passait par là. Il a pris Ratounet dans ses bras pour lui faire un gros câlin sous les regards admiratifs d'une quinzaine de personnes qui s'étaient arrêtées pour les prendre en photo parce que c'est trop kawaiiiiiii. Les exclamations ont également fusées.

Nous avons continué la visite de la ville en admirant le spectacle pour le reste de la journée.

 

Lukang

Un temple

 

Lukang

Concert de musique traditionnelle

 

LukangL'arbre dont je suis tombée amoureuse


Après avoir pris un bon repas dans un restaurant nous avons décidé de rentrer à l'hôtel en reprenant le chemin que nous avions emprunté à l'aller. Sur notre route un nouveau stand s'était monté : celui de la police ! Ils présentaient une nouvelle lanterne dragon à faire soit même mais le policier à qui j'ai parlé m'a dit qu'elles seraient disponibles à partir de 21 heures : trop tard pour nous. Puis il a regardé Ratounet et m'a fait signe de passer derrière le stand pour en récupérer une en cachette ! Nous avons aussi eu un bloc note et des marques-ta-page.

Ce fut un peu la galère pour trouver un taxi mais cela nous a permis de voir le feu d'artifice avec un Ratounet qui criait "Encore ! Encore !"

 

Festival lanternes 2012 Lukang

                                            Une photo floue du final vachement artistique

Et c'est une fois arrivé à l'hôtel que le drame arriva... Ratounet en chaussettes glissa sur le parquet et s'éclata par terre. Il avait du sang plein la bouche et hurlait. Ses dents n'avaient rien mais il s’était mordu la lèvre bien fort. J'ai réussi à le calmer, à le faire boire pour y voir un peu plus clair au milieu de tout ce sang (il y en avait partout sur lui). Le lendemain il eu encore un peu mal mais ça allait et maintenant il ne le mentionne même plus.

 

Lukang

Notre salle de bain à l'hôtel

 

Le lendemain nous prîmes le bus puis ensuite le train pour 2 heures 30 de dodo avant de rentrer à la maison chargés de bons souvenirs et d'une grosse frayeur.

Commenter cet article

la gamine 16/02/2012 14:16

wouah ! et tout au passé simple ! respect ! Alors j'adore ta salle de bain, et je serais tombée amoureuse du même arbre... j'aurais bien voulu une lanterne dragon en faisant la queue deux heures,
même !
Je suis d'accord avec le fait qu'un gamin propre prend moins de place qu'un gamin en couches...et à Venise, tu sais quoi ? j'ai photographié un "bateau poubelle", pour ma puce qui adorait les
camions poubelles jusqu'à il y a peu...tu veux la photo ?

Ratonne 16/02/2012 14:21



 ho oui ! On la fera imprimer en grand pour accrocher dans sa chambre !



andrea 16/02/2012 11:53

Quel récit ! Comme Ratounet, j'ai envie de dire "Encore, encore" !

Il n'y avait personne au concert de musique traditionnelle ?

J'espère que Ratounet s'est remis de sa chute !

Ratonne 16/02/2012 12:38



Il y avait peu de monde au concert. Il était dans une petite ruelle en dehors de la fête. Et Ratounet va beaucoup mieux mais il gratte sa croute sous sa lèvre ce qui lui fait mal, mais à
l'intérieur c'est presque nickel !