Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Jun

Premier jour à Hualien : guesthouse, temple de l'amour maternel

Publié par Ratonne  - Catégories :  #Nos sorties culturelles ou non

Ça est nous sommes rentrés de notre excursion à Hualien (prononcé roualyen). Malgré quelques péripéties mini-rikiki nous avons passé un superbe week end.

Nous sommes partis samedi matin, parce que nous sommes des guerriers. Je vais t'expliquer pourquoi je te dis ça tu vas vite comprendre. Un typhon a décidé de se pointer pendant la nuit ce qui fait que le Ratounet s'est réveillé à 4h du mat', donc nous aussi, et nous ne trouvions plus nos passeports. Mais bon... Ce n'est pas ça qui allait nous arrêter !

Nous voilà donc partis avec nos sacs et nos parapluies, sous le typhon, pour Hualien. Comme nous étions un peu shorts pour le train de je-ne-sais-plus-quelle-heure nous avons décidé de prendre le suivant et par la même occasion de faire un petit pit stop au Starbuck pour mieux commencer la journée. Ratounet a fait son show pour se faire des amis ce qui nous a permis de récupérer une table malgré le monde.

Une fois dans le train monsieur s'est endormi et nous, nous avons tranquillement regardé le paysage typhoneux sur la mer. J'ai essayé de prendre des photos ce qui m'a permis de conclure que les photos prises des transports en commun n'étaient vraiment pas mon truc : un poteau, un arbre, un arbre avec un poteau... J'ai même réussi a avoir un arbre en essayant de photographier le ciel !

 

 

La cote est

 


A Hualien le typhon était passé donc plus de pluie mais une mauvaise adresse pour la guesthouse. Heureusement pour nous celle-ci est tenue par un couple franco-taiwanais et nous avions le numéro de téléphone. Un lieu vraiment charmant avec des gens super sympas et d'une propreté à toute épreuve. Si un jour tu passes là bas je te la recommande, elle s'appelle Taroko 18.

Un fois les sacs posés et les présentations faites, puisqu'il était déjà 14h nous avions faim et donc nous étions à la recherche d'un petit resto. Nous avons trouvé un buffet à volonté mais le serveur nous a fait comprendre qu'ils allaient fermer... Tant pis, on reviendra pour le repas du soir. Le mac do nous a donc ouvert ses portes ainsi que la possibilité d'avoir un verre Bob l'éponge pour Ratounet.

La visite du temple de Tzu-Hui (慈惠堂) qui est celui de l'amour maternel fut pleine de surprises. déjà nous fûmes accueillis par des battements de tambour et des feux d'artifices. Les gens étaient super contents de nous voir ! Il faut savoir qu'ici contrairement à la France, les gens aiment les esprits et ils aimeraient en devenir un. Alors à la place des scènes d'exorcisme que l'on peut voir dans le film du même nom ("Your mother sucks cocks in Hell, Karras, you faithless slime" tu connais ?) nous avons vu l'inverse : des gens qui appelaient les esprits pour en devenir à leur tour. En plus de ça ils le font par équipe. Nous avons vu l'équipe des bleus, des jaunes, des blancs...

Après cela retour à la guesthouse pour départ pour le buffet dont je vous parlerai un peu plus tard car il faut un article à lui seul.

Comme après le repas Ratounet était fatigué nous sommes rentrés nous coucher. En fait c'est Ratounet et le père Raton qui ont été au lit, moi je suis restée papoter avec les autres habitants de la maison...

 

Temple de Tzu-Hui

 

 

Le reste des photos se trouvent dans le nouvel album à droite.

Commenter cet article

barbara 29/06/2011 08:12


Hello la compagnie et vivement les photos des dauphins !


Ratonne 29/06/2011 08:33



Ça c'est demain !



mammy raton 28/06/2011 17:57


trop cool, j'ai hate de voir tout ça, encore quelques mois à attendre avant de partager cela avec mes petits ratons
bisous


Ratonne 29/06/2011 08:32



Pas sur qu'on aille voir les dauphins mais d'autres trucs surement.



la gamine 28/06/2011 11:39


as-tu rencontré un esprit ? j'adore les feux d'artifice ! Sacrée virée, en tout cas ! je veux la suite ...


Ratonne 29/06/2011 08:31



Je ne crois pas... En tout cas y a un monsieur qui m'a fait peur en criant juste dans mon oreille.