Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Apr

Wulai 烏來

Publié par Ratonne  - Catégories :  #Nos sorties culturelles ou non

 

Quelle aventure cher lecteur, si tu savais ! mais tu vas savoir bientôt.

 

Aujourd'hui nous avions prévu une sortie à Wulai avec notre amie Sidonie. La journée a bien commencé puisque je me suis réveillée de moi même à 6h20 (Matinale la mère Raton !), et le Ratounet a ouvert les yeux à 7h45, un record ! A son réveil j'étais donc fraîche, douchée et pimpante comme jamais. Surtout avec mon fond de teint qui me fait une peau de jeune vierge prépubère.

Comme nous avions rendez vous à 10h, le temps n'était pas un problème. Et en parlant de temps monsieur Météo ne nous avait pas menti pour une fois ! Un soleil radieux illuminait le ciel.

 

Sac à dos et poussette prêts, nous voila partis !

Nous avions rendez vous à Xindian qui est la station de métro juste après la notre. Nous ne nous sommes même pas perdus pour trouver notre arrêt de bus. Qui a dit que les femmes n'avaient pas le sens de l'orientation ?

 

Notre bus arrive ! Branle-bas de combat pour y monter ! Un vieille monte, mais le chauffeur ne nous avait pas vu, il repart donc sans nous... Aller on attend le prochain... Qui est rempli à raz bord. Nous ne perdons pas courage et commençons à rebrousser chemin vers un arrêt plus en amont en espérant le voir moins plein si on le prend plus haut sur sa ligne. Mais là un nouveau bus pointe son nez : demi-tour et cette fois on monte quoi qu'il arrive !

 

Une vieille nous laisse sa place, pour le Ratounet et l'aventure commence au rythme des routes sinueuses. Des paysages magnifiques de montagnes gorgées d'arbres de toutes sortes défilent sous nos yeux : nous voila arrivés à Wulai !

 

Le but de notre voyage est d'atteindre la cascade de 80 mètres avec le petit train, mais avant cela il faut manger ! Nous trouvons un coin d'ombre en bordure de rivière et tout aurait été parfait si notre pauvre Sidonie n'avait pas partagé plus de la moitié de son repas avec les fourmis en renversant sa boite en carton.

Après ce "bon" repas nous en avons profité pour mettre les pieds dans l'eau et même plus pour le Ratounet. Par ailleurs, il y avait du sable... noir... et Ratounet s'est amusé en en balancer partout y compris sur sa mère mais surtout sur lui. Mais on s'en fout c'est la machine à laver qui lave, pas moi, et comme il fait beau, ça sèche.

 

Après ce petit moment de détente : opération "petit train". Nous avons pu remarquer que ce petit train n'était pas accessible aux personnes à mobilité réduite... et donc pas aux pousse-pousses. Sidonie s'est donc occupé de la montée du Ratounet pendant que moi je galérais avec la pousse-pousse. En haut des 123.544.459.985 marches (c'est juste l'impression que ça m'a donné) une mini gare de poupées avec des mini trains style playmobil mais en vieux. Nous prenons nos tickets, pas un chat ça fait bizarre, le monsieur aux tickets veux bien nous garder la pousse-pousse et nous attendons le train.

 

  Dix places ! Pas une de plus ni de moins, le train démarre chargé à bloc de passagers ! Il branle de tous les cotés à chaque virage comme une vieille ayant parkinson. Tout ça en filant à toute allure. Nous ne ratons pourtant rien du paysage, sauf quand un imbécile d'arbre décide de pousser juste là ! Au bout du trajet, un tunnel à la "Indiana Jones et le temple maudit" tout noir. (je suis sure que tu connais le passage de la fin dans la mine). Et nous voila enfin arrivé à destination : la cascade !

 

cascade 1La cascade


 

Une superbe cascade ! Le petit futé nous avait promis une arrivée en bas de la cascade et bien on peut le mettre dans le même panier que monsieur météo ! Mais nous n'en sommes pas trop loin tout de même. Toujours un paysage à couper le souffle à un asthmatique fumeur nous surplombant et surtout peu de monde. Le bonheur total !

 

Après un petit moment sur place nous décidâmes de repartir : Sidonie à pied et nous par le petit train-trop-cool-de-la-mort.

 

Nous étions les seuls dans le train, à l'arrière en plus, pas de gros pour amortir les secousses, le vent fouettait nos visages et comme dirait notre ami Spirit l'étalon des plaines "j'étais là et je me souviens : je me souviens du soleil et du ciel et du vent qui appelaient mon nom au temps où les chevaux sauvages pouvaient courir en liberté !". Nous aussi nous étions là sur ce cheval de fer fougueux qui roulait à une vitesse démesurée... C'est ce que nous crûmes jusqu'au moment ou nous découvrîmes un panneau signalant que les trains roulaient à 18 km/h maxi. Mais c'était cool ! C'était l'aventure !

 

Après cela nous reprîmes la route du retour et au passage une petite visite au musée des arbrorigènes locaux (je sais que ça ne s'écrit pas comme ça mais je trouve que ça leur va bien). J'ai pu prendre des photos jusqu'au moment où une gentille dame m'apprit que c'était interdit. Une autre l'avait dit à Sidonie un peu avant moi mais je n'étais pas sensée le savoir même si je le savais. Tu me suis ?

 

J'en ai profité pour acheter une petit tunique traditionnelle au Ratounet pour qu'il fasse plus local.

 

Après nous sommes simplement rentrés. Le ratounet a dormi dans le bus et la Grosse nous attendait à la maison. Un album photo vous attend sur la colonne de droite !

 

Une bonne journée même si le nuage radioactif vert-cryptonite nous passe dessus aujourd'hui. On a même pu voir le repaire secret de Robinson Taiwanais.

 

La maison de RobinsonLe loft en plein air de Robinson

Commenter cet article

barbara 03/04/2011 15:41


Zut j'avais écrit un truc qui est passé dans les filets d'une arafil ( mélange entre araignée et sa fameuse toile du Net ). Juste pour dire que je n'ai pas mal aux jambes à lire l'aventure de notre
dame ratonne, Patrick :) mais que j'approuve le défi du voyage pas très confortable et surtout de la foule ( merci à Sidonie aussi ).


Patrick 03/04/2011 11:40


Merci pour cette super balade, j'ai un peu mal aux jambes après toutes ces marches, c'est tellement bien raconté que l'on s'y croirait :).

je comprends que le petit raton se soit écroulé, sa maman a dû bien dormir elle aussi, super article, merci encore.