Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 Sep

Comptines violentes et paillardes pour minipouss

Publié par Lilith  - Catégories :  #Humour, #parentalité

Comme toutes les mamans supers motivées (oui, oui je te jure ! Chouquette ne s'est réveillée qu'une fois la nuit dernière, le bonheur !) tout le temps de temps en temps je chante pour ma marmaille. Chansons inventées ou simplement comptines, tout y passe, même les vieilles chansons rétros toutes pourrites. Bon... C'est vrai que je ne suis pas super calée comme Papy concernant les chansons nazes mais je m'en sors quand même bien.

 

Bref... Venons en aux comptines. Car je me suis rendue compte que les chansons de notre enfance ne sont pas franchement appropriées pour des enfants. Je vais donc te montrer par A+B que ceux qui crient haut et fort que les jeux vidéos sont cracras, se gourent totalement de cible.

À mon humble avis il faut interdire les comptines !

 

Niveau violence la comptine fait mouche si j'ose m'exprimer ainsi. Rien que "Il était une bergère"... Personnellement je n'ose plus la chanter.

Si tu y mets la patte
Et ron et ron petit patapon
Si tu y mets la patte
Tu auras du bâton, ron, ron,
Tu auras du bâton
Il n'y mit pas la patte
Et ron et ron petit patapon
Il n'y mit pas la patte
Il y mit le menton, ron, ron
Il y mit le menton
La bergère en colère
Et ron et ron petit patapon
La bergère en colère
Tua le p'tit chaton, ron, ron
Tua le p'tit chaton

 

Non mais franchement... Il avait faim ce pauvre chat ! Mais c'est pas le pire de cette chanson. Après vient l’inceste !

Ma fille pour pénitence
Et ron et ron petit patapon
Ma fille pour pénitence
Nous nous embrasserons, ron ron
Nous nous embrasserons.
La pénitence est douce
Et ron et ron petit patapon
La pénitence est douce
Nous recommencerons, ron ron
Nous recommencerons.

 

C'est pire que Peau d'Ane cette histoire. Et là ce n'est que pour une comptine. Je vais te donner d'autres exemples.

 

"Ne pleure pas Jeannette"

 

Tu vois Jeannette c'est une pauvre ado et son mec est en taule. Pas de chance pour elle. Alors elle pleure. Logique. Sa famille et son village lui disent "mais non la jeannette, pleure pas on va te trouver un autre gars". Alors elle, comme elle est ado et un peu rebelle elle dit qu'elle veut que son mec, Pierre. Les autres supers veners lui répondent qu'ils vont faire la fête à son Pierrot dans ce cas. Et Jeannette surenchère qu'il faudra lui passer sur le corps (les ados....).

Et donc au final :

Et l´on pendouilla Pierre
Et sa Jeannette avec.

 

Non mais... Voilà quoi.

 

Après t'as les chansons bien graves comme "Aux marches du palais". Elle craint du boudin celle là.

 

Là c'est l'histoire d'une fille qui est super jolie alors elle a plein de garçons à ses pieds mais y a le petit cordonnier qui insiste un peu trop. Et il n'y va pas par quatre chemins.

La belle si tu voulais.
La belle si tu voulais.
Nous dormirions ensemble, Lonla.
Nous dormirions ensemble.

 

C'est pas pour jouer à la marelle !

Ensuite ou le mec a fumé avant de lui chanter sa sérénade ou il lui propose des trucs vraiment cochons que je ne veux peux pas t'expliquer.

 

Dans le mitan du lit.
Dans le mitan du lit.
La rivière est profonde, Lonla.
La rivière est profonde.

Tous les chevaux du Roi.
Tous les chevaux du Roi.
Pourraient y boire ensemble, Lonla.
Pourraient y boire ensemble.

 

Je ne vais pas te mentir, quand j'entends ça mes oreilles ont leurs règles...

 

Et la pauvre mère Michelle ne s'en tire pas mieux !

Le père Lustucru lui fait du chantage avec le chat qu'il lui a volé pour avoir ses faveurs. Et à la fin comme un bisous ne lui suffit pas à ce vilain père Lustucru voilà qu'il vend ce pauvre matou !

 

Et la mère Michel lui dit : c'est décidé
Si vous m'rendez mon chat vous aurez un baiser
Et le Père, l'eusses-tu cru
Qui n'en a pas voulu
Dit à la mère Michel : vot' chat il est vendu

 

Je vais m'arrêter là parce que si je te raconte la tragique histoire du pauvre petit paille en queue tu vas pleurer. Mais il y en a plein d'autres (si tu veux que je continue tu n'as cas le dire).

 

Je pense qu'il y a très longtemps, quand les soulards de pères rentraient de la taverne et faisaient du bordel en arrivant à la maison ça réveillait les bébés et comme punition leur femme les obligeaient à rendormir le minipouss. Alors, comme ils étaient bien ronds il réarrangeaient les seules chansons qu'ils connaissaient pour ne pas trop choquer les oreilles de leurs rejetons du chaos. Et c'est comme cela que sont nées les comptines...

 

Et si t'es cap' tu peux aussi nous suivre sur Facebook, t'inscrire à la newletter et maintenant on est même sur Hellocoton ! Ou tout simplement nous aimer ! (juste là en dessous)

Ne me dis pas qu'elle n'a pas l'air drogué cette petite !

Ne me dis pas qu'elle n'a pas l'air drogué cette petite !

Commenter cet article

Skyforged 07/01/2014 10:47

Mes préférées restent "une puce un pou", et "ah tu sortiras biquette".

Enjoy.

UNE PUCE UN POU
"Une puce, un pou, assis sur un tabouret,
Jouaient aux cartes, la puce perdait.
La puce en colère,
attrapa le pou - pou - pou,
Le flanqua par terre, lui tordit le cou.
La police arriva, avec son camion - mion - mion,
Attrapa la puce : « Interrogation ! »
Madame la puce, qu'avez-vous fait là - là - là ?
Commettre un crime... Quel assassinat !
Vous serez jugée, par un scarabée - bée - bée,
Puis mise en prison, par un hérisson.
Vous serez pendue, par une tortue - tue - tue,
Jetée en enfer, par un ver de terre."

Et le meilleur pour la fin :

BIQUETTE
Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette,
Ah ! Tu sortiras de ce chou-là
Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette,
Ah ! Tu sortiras de ce chou-là

On envoie chercher le chien, (bis)
Afin de mordre Biquette. (bis)
Le chien ne veut pas mordre Biquette.
Biquette ne veut pas sortir du chou.

Refrain

On envoie chercher le loup, (bis)
Afin de manger le chien. (bis)
Le loup ne veut pas manger le chien.
Le chien ne veut pas mordre Biquette.
Biquette ne veut pas sortir du chou.

Refrain

On envoie chercher l'bâton, (bis)
Afin d'assommer le loup. (bis)
Le bâton n'veut pas assommer le loup.
Le loup ne veut pas manger le chien.
Le chien ne veut pas mordre Biquette.
Biquette ne veut pas sortir du chou.

Refrain

On envoie chercher le feu, (bis)
Afin de brûler l'bâton. (bis)
Le feu ne veut pas brûler le bâton.
Le bâton n'veut pas assommer le loup.
Le loup ne veut pas manger le chien.
Le chien ne veut pas mordre Biquette.
Biquette ne veut pas sortir du chou.

Refrain

On envoie chercher de l'eau, (bis)
Afin d'éteindre le feu. (bis)
L'eau ne veut pas éteindre le feu.
Le feu ne veut pas brûler le bâton.
Le bâton n'veut pas assommer le loup.
Le loup ne veut pas manger le chien.
Le chien ne veut pas mordre Biquette.
Biquette ne veut pas sortir du chou.

Refrain

On envoie chercher le veau, (bis)
Pour lui faire boire l'eau. (bis)
Le veau ne veut pas boire de l'eau.
L'eau ne veut pas éteindre le feu.
Le feu ne veut pas brûler le bâton.
Le bâton n'veut pas assommer le loup.
Le loup ne veut pas manger le chien.
Le chien ne veut pas mordre Biquette.
Biquette ne veut pas sortir du chou.

Refrain

On envoie chercher l'boucher, (bis)
Afin de tuer le veau. (bis)
Le boucher n'veut pas tuer le veau.
Le veau ne veut pas boire de l'eau.
L'eau ne veut pas éteindre le feu.
Le feu ne veut pas brûler le bâton.
Le bâton n'veut pas assommer le loup.
Le loup ne veut pas manger le chien.
Le chien ne veut pas mordre Biquette.
Biquette ne veut pas sortir du chou.

Refrain

On envoie chercher le diable, (bis)
Pour qu'il emporte le boucher. (bis)
Le diable veut bien prendre l'boucher.
Le boucher veut bien tuer le veau.
Le veau veut bien boire l'eau.
L'eau veut bien éteindre le feu.
Le feu veut bien brûler le bâton.
Le bâton veut bien assommer le loup.
Le loup veut bien manger le chien.
Le chien veut bien mordre Biquette.
Biquette veut bien sortir du chou !

Refrain


Sympa, hein.

Patrick 27/09/2013 10:43

Je connaissais cette évolution de certaines chansons enfantines mais ce ne sont pas les seules, des mots aujourd'hui classés comme insultes sont à l'origine des compliments tels que "salope, garce" et d'autres. C'est drôle et intéressant et il faudrait qu'un jour quelqu'un qui a du temps se penche là dessus.

fabi 26/09/2013 19:08

déjà, il étais une bergère, je le boycotte aussi parce que bon, le lait des moutons, heu...
comment leur apprendre bien les animaux après ça!

Lorraine 26/09/2013 10:18

Je reste aussi plutôt sidérée des paroles de certaines comptines. Heureusement il n'y a qu'adulte que finalement on en comprend le sens hihi