Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Sep

Paix verte, colère rouge ! (part 3)

Publié par Lilith  - Catégories :  #Paix verte colère rouge !

**

 

Fifi était là, bien sagement couchée dans son panier. Quand elle me vit rentrer elle ne pensa qu'à me faire la fête pour me souhaiter la bienvenue pendant que moi je ne me focalisais que sur une seul chose : le battement de son pouls.

Trouver du sang ! Il me fallait trouver du sang !


Je sortis tout ce qui se trouvait dans le frigo. Pour mon plus grand désespoir, en tant qu'ex végétarien je me rendis rapidement compte que mon réfrigérateur manquait sérieusement d'hémoglobine et j'y trouvais en tout et pour tout 2 kilos de tofu dont Claire raffolait, et des steaks de soja.

La douleur se faisait de plus en plus présente et j'étais sur le point de passer l'éponge sur ma vie entière en allant m'installer dans une chaise longue au milieu de mon triste jardin à attendre le lever du soleil lorsque mon chat, Schrödinger, vint m'offrir un bon gros rat mort qu'il avait attrapé dans notre cave. Je fis, pour je ne sais quelle raison, une rapide prière pour la pauvre bête avant de la dépecer à toute vitesse et de l’essorer comme une vulgaire serpillière. En tout je pus en extraire un demi verre. Malgré la soif qui me rongeait, j'enterrais l'animal devenu méconnaissable en le remerciant de son sacrifice et je bus, non sans dégoût son liquide vital à petite gorgée...

 

Cette routine s’installa jusqu'au retour de Claire. Le fait que nous étions en hiver m'a par ailleurs bien aidé : je pouvais participer aux réunions nocturnes des différents organismes au sein desquels nous étions membres ma femme et moi. C'est à ce moment là que je me suis plus fortement impliqué dans une association s'occupant de la réinsertion des animaux de laboratoire dans différentes familles. Grâce à cela, je fus en contact avec des labos s'occupant d'expériences concernant les piqures de moustiques.

J'avais réussi à récupérer la clef du bâtiment, de sorte que je pouvais m'y glisser la nuit afin de récupérer les dits moustiques une fois leur repas pris, sans que personne ne remarque quoi que ce soit.

L'un des soucis de ce système, et non des moindres, réside dans le fait qu'à 2,5 millilitres par moustique, il m'en fallait plus d'une centaine pour remplir un verre. Et ces petites bêtes là sont très coriaces !

 

Des soirs, je ressortais avec moins de sang dans le corps que ce que j'avais pu récupérer pendant près de quatre heures de chasse acharnée. Et c'était sans compter sur les maux d'estomac. Comme tu peux t'en douter je ne pouvais pas les éclater comme on peut le faire lors d’un barbecue entre amis un soir d'été. Afin de me nourrir convenablement je devais les récupérer sans pour autant détériorer leur abdomen. J'utilisais pour cela des bombes insecticides qui avaient la fâcheuse tendance à se retrouver, même en infime quantité, dans le sang récolté. Ce qui me provoquait de violentes douleurs.

 

Schrödinger, quant à lui, me ramenait toujours un ou deux rats par jour et en récompense ce vieux compagnon recevait un bonne grosse boite de thon. J'avais donc une dose de nourriture journalière suffisante pour survivre, quoique frugale, mais cela me permettait de tenir le coup sans pour autant me jeter sur la première personne passant à ma portée.

Ma faim restait constante mais gérable.

 

Jacob était passé me voir, une nuit. Il avait des yeux pleins de fierté en m'apprenant que, depuis ma création, il avait fait deux autres vampires. Ceux-là par contre s'amusaient à vider de leur sang au moins une personne par nuit.

Il ne comprenait pas ma façon de me nourrir, il trouvait cela à la fois idiot et intriguant. Refusant de vouloir être pris pour un sujet d'analyse, je haussais fortement le ton afin de lui faire comprendre que je me débrouillais très bien sans lui jusqu'à maintenant et qu'il en serait de même s'il avait la gentillesse de ne plus jamais me rendre visite. Il quitta ainsi ma maison en me précisant bien que je ne pourrait pas vivre indéfiniment de cette manière.

Une fois seul, je repris tranquillement ma mort avec, toujours, cette faim incessante... Du moins, jusqu'à ce jour que je ne me pardonnerai jamais...

 

Commenter cet article

Barbara 05/09/2013 01:18

C'est d'enfer cette histoire et en plus c'est nickel comme extrait du livre : Pas long, qui donne envie de lire la suite. Parfaite la coupure mais bon, là, j'ai hâte ....
En fait Lilith serait sadique que je serais à moitié étonnée, enfin je dis ça et je dis rien :)

Au fait il a eu quoi comme cadeau Doudou ?

James 04/09/2013 04:51

tres bon debut, la suite se fait desirer... :)

Lilith 04/09/2013 06:04

Sûrement... faudrait demander à Doudou.

James 04/09/2013 06:01

y aurait-il une video de cette performance? je suis sure que cela aidera a amener du monde ^^

Lilith 04/09/2013 05:54

Le captain Hook serait il impatient ?
La suite sera pour demain et après demain et peut être samedi mais ça ça dépendra de mon découpage de paragraphe de vendredi. Et si tu aimes tu peux toujours partager ! J'aime quand les gens partagent ma page ça me met en transe et après je danse au milieu du salon sans musique (Chouquette adore !).